Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Des facteurs extérieurs défavorables dégradent les résultats semestriels du groupe Macif

Réouverture agence de La Rochelle Réouverture agence de La Rochelle
Mercredi 31 août 2016

Le conseil d’administration du groupe Macif a arrêté les comptes du premier semestre
le 30 août 2016, autorisant ce jour la publication de son Rapport Financier Semestriel sur le site Internet http://www.macif.fr/ et sur celui de l’AMF.

  • Chiffre d’affaires consolidé du Groupe : 3,13 milliards d’euros, en progression de 6,3 % par rapport au 30 juin 2015 (+3,4 % à périmètre constant),
  • Résultat net part du Groupe en normes IFRS : +15 millions d’euros contre +146 millions au premier semestre 2015,
  • Fonds propres part du Groupe en normes IFRS : 3,23 milliards d’euros, en progression de 1,6 % par rapport au 31 décembre 2015,
  • 5,24 millions de clients / sociétaires (+0,7 % sur un an).

Le groupe Macif présente un résultat net semestriel consolidé en nette baisse par rapport à 2015.

  • Sur le plan technique, la sinistralité exceptionnelle constatée en Dommages (inondations et dommages corporels lourds) n’a pu qu’être partiellement absorbée par la réassurance, celle-ci prenant notamment la forme d’un traité climatique en excédent annuel.
  • Sur le plan financier, les marchés d’actions ont connu au 1er semestre 2016 une évolution défavorable, alors que le 1er semestre 2015 avait au contraire bénéficié d’une conjoncture très positive, d’où un différentiel de résultat financier significatif, amplifié par les effets de mise en juste valeur des normes IFRS.

Les éléments saillants des différents pôles d’activité sont les suivants :

Dommages

Les cotisations enregistrent une hausse de 1,0 %, à 1,5 Mds d’euros (à périmètre constant). La contribution du secteur au résultat net part du Groupe a fortement diminué (-20 M€ vs 109 M€ au 30 juin 2015), en lien avec la dégradation de la marge technique, qui s’établit à -72 M€.

Santé/Prévoyance

Les cotisations (483 M€) progressent de 2,7 % à périmètre constant. La contribution du secteur au résultat net part du Groupe est en nette progression (24 M€ vs 15 M€), grâce à l’amélioration de la marge technique, qui atteint +26 M€.

Finance/Epargne

En assurance-vie, l’encaissement (1,1 Md€) est en hausse de 7 % par rapport au 1er semestre 2015, mais
les sorties ayant progressé de façon plus importante, la collecte nette diminue, pour s’établir à 235 M€.
Concernant l’activité bancaire, le début de l’année 2016 est marqué par la poursuite du développement,
avec plus de 133 000 clients / sociétaires bancarisés fin juin 2016, dont les dépôts et épargne atteignent 404 M€. La contribution du secteur au résultat net part du Groupe est en baisse (7 M€ vs 19 M€), du fait de la moindre réalisation de plus-values de cession
.

Le premier semestre 2016 a été marqué par la conjonction d’une sinistralité de marché exceptionnelle et d’un contexte financier défavorable. Pour autant, nos résultats pour ce semestre comportent des facteurs encourageants, notamment en termes de développement du chiffre d’affaires, de maîtrise des frais généraux et de croissance des fonds propres. Ils viennent confirmer la pertinence du plan stratégique 2016-2020.
Jean-Marc Raby, Directeur général du groupe Macif

Thématique :
Institutionnel

Partager l'article :

Veuillez patienter quelques secondes pendant le chargement de la page.