Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Le groupe Macif annonce l’adoption de son nouveau modèle social étape majeure de sa transformation

Réouverture agence de La Rochelle Réouverture agence de La Rochelle
Vendredi 30 mars 2018

Le groupe Macif annonce la signature des accords constitutifs de son nouveau modèle social (NMS) ce 29 mars 2018 par deux organisations syndicales – la CFDT & CFE-CGC (qui ensemble représentent près de 70% des salariés du Groupe).

Cet accord historique, qui fait suite à 18 mois de négociations, illustre la capacité de transformation du Groupe dans le cadre d’un dialogue social exigeant et responsable. Il répond à l’ambition du plan stratégique #macifutur « penser et agir client ». Articulé autour de 4 grands volets (organisation et temps de travail, politique de rémunération, employabilité et qualité de vie au travail), ce modèle social constitue un socle commun pour l’ensemble des collaborateurs du groupe Macif, cadre fédérateur permettant d’assurer cohérence et équité au sein de ses entités*.

En phase avec ses valeurs et son histoire, ces accords posent toutes les conditions favorables à  la pérennité du modèle mutualiste et à son développement. Il sera mis en application dès le 1er janvier 2019.


Un accord historique au service des ambitions du groupe Macif 


Inédites de par la méthode employée, ces négociations ont été menées simultanément sur les 4 volets pendant une période de 18 mois pour aboutir aux accords finaux signés ce 29 mars 2018 par la CFDT et CFE-CGC. Une centaine de réunions et d’échanges privilégiant un dialogue social de qualité ont permis d’aboutir à des accords alliant performance économique et sociale, tout en privilégiant l’équité, la partage de richesse l’employabilité et la qualité de vie au travail.
Jalon clé dans la mise en œuvre du plan stratégique #macifutur, ce nouveau modèle social illustre la mise en mouvement du Groupe pour pérenniser le modèle mutualiste et le projeter dans l’avenir, et ce, toujours avec l’objectif de répondre au plus près aux attentes des sociétaires-clients.  

La mise en place de ces accords permet de prendre en compte les évolutions du marché et les nouveaux comportements (contexte concurrentiel, évolution des besoins et des habitudes de consommation des sociétaires et des consommateurs, émergence de nouveaux métiers, accélération de la digitalisation….) en renforçant la capacité d’adaptation et la recherche d’innovation sociale.  

Via ce nouveau modèle social, le groupe Macif crée des conditions favorables pour garantir sa pérennité économique et de celles de ses métiers. Ces accords protègent les emplois des salariés présents et futurs, et développent la reconnaissance des compétences individuelles et collectives de l’ensemble des collaborateurs. Ce nouveau socle commun leur garantit l’employabilité, l’équité et un environnement de travail de qualité.
Benoit Serre, DGA en charge des Ressources Humaines du groupe Macif

Quatre volets structurants et indissociables 


Dix textes conventionnels, négociés de manière simultanée, constituent le nouveau modèle social du groupe Macif et portent sur 4 grands éléments structurants :

  • Accessibilité et performance - organisation et temps de travail : dans un environnement devenu hyperconcurrentiel, l’accessibilité du réseau et des centres de relation clients, la performance, l’excellence de la relation client et l’efficacité du service apporté aux sociétaires sont devenus de véritables facteurs décisifs pour la pérennité de l’entreprise. Les mesures liées à ce volet favorisent cette capacité d’adaptation en introduisant un temps de travail de référence de 35 heures, homogénéisé pour l’ensemble des salariés. Le groupe Macif s’est engagé à compenser intégralement l’augmentation du temps de travail au travers d’éléments de rémunération individuels (augmentation directe du salaire) et collectifs (abondement sur épargne d’un Plan Epargne Entreprise, augmentation de cotisation de retraite surcomplémentaire) et à tenir compte des situations particulières des collaborateurs, via l’instauration d’une période transitoire,  dans le respect du service rendu aux sociétaires et adhérents.
  • Equité et reconnaissance individuelle de la performance - politique de rémunération : le nouveau modèle social instaure et harmonise les principes et les règles régissant la mise en œuvre des rémunérations, de leur évaluation comme de leur évolution. Il permet en particulier une plus grande équité entre les salariés en reconnaissant davantage les compétences, performances et contributions individuelles. Ce nouvel accord entend également développer le partage de la richesse créée à travers une politique d’intéressement et de participation renforcée.
  • Développement des compétences - employabilité : face aux évolutions du marché et des technologies, la Macif entend donner à ses salariés une visibilité sur les besoins à venir du Groupe et à les accompagner dans la réalisation et l’évolution de leurs parcours  professionnels. A travers le nouveau modèle social et via une politique spécifique de GPEC, le groupe s’engage à veiller à l’adaptation et au développement des compétences de l’ensemble de ses collaborateurs aux nouveaux métiers et aux évolutions de métiers existants liés à des transformations internes ou externes.
  • Qualité de vie au travail : à travers ce dernier volet, le groupe Macif souhaite réconcilier performance économique et performance sociale en s’assurant que les conditions de travail des salariés favorisent un travail de qualité répondant aux attentes des sociétaires, et l’équilibre vie privée/professionnelle. A ce titre, le nouveau modèle social prévoit l’instauration du travail à distance comme le télétravail. Par ailleurs, par souci d’équité et en cohérence avec son ancrage dans l’économie sociale et solidaire, la Macif, grâce à son nouveau modèle social, assure une prise en compte des situations de vie particulières auxquelles pourraient être confronté un salarié (arrivée d’un nouvel enfant, statut d’aidants….) tout en veillant à préserver les équilibres collectifs.  

Ce nouveau modèle social sera mis en place à partir du 1er janvier 2019 et s’appuiera également sur une harmonisation des pratiques managériales. En tant que véritables courroies de transmission de la transformation, les managers auront pour mission de porter et d’insuffler un nouveau modèle managérial prônant l’agilité, l’adaptabilité et une culture interne résolument tournée vers  les sociétaires clients.


*entités du groupe Macif concernées par le Nouveau Modèle Social : Macif Sgam, Macif, Macif-Mutualité, M.A&S, GIE MFE, GIE MMF, GIE GERAP, GIE Couleurs Mutuelles, Macifin'.





Thématique :
Institutionnel

Partager l'article :

Veuillez patienter quelques secondes pendant le chargement de la page.