ETUDE INEDITE | Les élus locaux sont-ils prêts à déployer la mobilité autonome ?

16 mars 2022
ETUDE INEDITE | Les élus locaux sont-ils prêts à déployer la mobilité autonome ?

66 % des élus pensent que la mobilité autonome serait une bonne chose pour leur territoire, un postulat partagé par la communauté d'intérêt sur le véhicule autonome créée dans le cadre de Movin'On, premier écosystème mondial d’anticipation stratégique et de co-innovation en faveur de la mobilité durable, et initiée par la MACIF en 2019. Cette communauté prend le parti du véhicule autonome "partagé" afin de favoriser une mobilité inclusive notamment dans les territoires ruraux et péri-urbains. Aujourd'hui, elle sort une enquête inédite, une première mondiale, réalisée auprès de 1 090 élus locaux en partenariat avec l'Association des Maires Ruraux de France (AMRF), afin de porter leur vision sur la mobilité. Cette enquête est d'autant plus importante qu'aucune étude, en France ou à l’international, n’a jusqu’ici interrogé leur perception de la mobilité. Ce, alors même que les élus locaux en sont devenus des acteurs incontournables avec la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

Composée en 2021 de 11 entreprises - BNP Paribas Cardif, Faurecia, Groupama, Kantar, MACIF, MAIF, Michelin, Microsoft, Orange, SNCF et Vinci - la communauté d'intérêt sur le véhicule autonome s'agrandit aujourd'hui et accueille beti et Navya en vue d'une expérimentation de véhicules automatisés qui sera conduite en 2022 dans le Val de Drôme. Elle se mobilise ainsi autour d’un axe fort : « mobilité pour tous, autonomie pour tous, via le véhicule autonome partagé ».

"À l'image des Français, les élus locaux connaissent encore peu le véhicule autonome. En revanche, ils sont pleinement conscients des opportunités associées à une mobilité autonome collective et partagée. Elle constitue un motif d'espoir pour résoudre les problèmes de mobilité dans les territoires, et pour combler en partie les limites du transport collectif." Yann Arnaud, Directeur Réponses besoins sociétaires et innovation MACIF, et Président du conseil d'orientation de la communauté d'intérêt sur le véhicule autonome

Quelques chiffres clés révélés par l'enquête :

> Comme les Français, les élus locaux connaissent peu le véhicule autonome : seulement 30 % en ont déjà vu un et 9 % en ont déjà essayé un.

> 66 % des élus pensent que la mobilité autonome serait une bonne chose pour leur territoire.

> Pourtant, le déploiement de ce type de solution est considéré par 77 % d’entre eux comme difficile.

> Les élus locaux et les Français se projettent sur des véhicules autonomes différents.

La voiture personnelle reste le choix favori de 76 % des Français.

À l’inverse, 44  % des élus répondants disent préférer le transport en commun autonome (de type navette autonome) et

38 % le transport autonome à la demande (de type robot-taxi).

Convaincue que le véhicule autonome « partagé » pourrait être une solution pour favoriser une mobilité inclusive, notamment dans les territoires ruraux et périurbains, la MACIF a créé en 2019 au sein de Movin’On, premier écosystème mondial d’anticipation stratégique et de co-innovation en faveur de la mobilité durable, une communauté d’intérêt dédiée au véhicule autonome. Movin’On fédère plus de 300 grands acteurs de la mobilité durable, publics et privés, collectifs et individuels pour faire avancer la mobilité durable. Cette communauté regroupe aujourd’hui 13 entreprises majeures désireuses d’œuvrer à ce que le véhicule autonome contribue à l’émergence d’une mobilité plus inclusive et durable : beti, BNP Paribas Cardif, Faurecia, Groupama, Kantar, MACIF, MAIF, Michelin, Microsoft, Navya, Orange, Vinci et la SNCF. Les travaux s’appuient en outre sur l’expertise d’un Conseil d’orientation, composé de chercheurs, Rémi Maniak - École Polytechniques, et Sylvain Lenfle – CNAM, d’experts du sujet, Yann Arnaud – Macif, Alexis Offergeld – Movin’On LAB, Patrick Pélata – Méta Strategy Consulting, et d’acteurs politiques, Damien Adam – député LaReM de Seine-Maritime, Frédéric Cuillerier – maire de Saint-Ay (Loiret) et président de la commission « Transports, mobilités, voierie » de l’AMF.

Contact Presse Macif

pagebuilder.section.title_description.spokespersons

Haut de page