Journée Nationale des Aidants /Droit au répit - Enquête nationale Ipsos/Macif 2020 – La situation des Aidants en France

1 octobre 2020
  • 74% déclarent avoir besoin de répit
  • 71% des aidants se sont sentis seuls pendant le confinement
  • Moins d’1 aidant sur 10 a eu recours à une aide existante

Plus de 11 millions de Français, de plus de 18 ans, accompagnent au quotidien un proche fragilisé par l’âge, le handicap ou la maladie. La crise sanitaire, après plusieurs mois d’isolement et de difficultés, a renforcé l’urgence de soutenir les aidants. A l’occasion de la Journée Nationale des Aidants, et en plein cœur du projet de création d’une cinquième branche de la Sécurité Sociale dédiée à la dépendance et à la perte d’autonomie, la Macif a mené avec Ipsos une enquête nationale sur la situation des Aidants en France en 2020 qui révèle notamment un état d’épuisement réel et de surmenage chez plus de 6 aidants sur 10(1).

Enquête nationale Ipsos/Macif sur la situation des Aidants en France en 2020

En 2020, 10 ans après une première étude sur les proches aidants, la Macif publie une nouvelle enquête, réalisée par Ipsos auprès de 2 306 aidants en France. Complétée par une enquête menée pendant le confinement, cette étude dresse le portrait des aidants, de leur quotidien et de leurs difficultés en 2020.  

Qui sont les aidants ?

En 2020, près de 3 Français sur 20 de plus de 18 ans se définissent comme aidants, apportant une aide régulière à un proche dépendant en raison de l’âge, de la maladie ou du handicap. Parmi ces 11 millions d’aidants, 64 % ont plus de 45 ans et 2 aidants sur 10 ont moins de 35 ans. Dans 66 % des cas, la personne aidée est une femme, d’âge avancé (72 ans en moyenne), membre de la famille proche de l’aidant dans 83 % des situations. Très fortement impliqués auprès de leur proche, les aidants sont 93 % à lui rendre visite au moins une fois par semaine, et parmi eux, 4 aidants sur 10 s’investissent de manière quotidienne. Faire les courses, tenir compagnie, prodiguer des soins, gérer les papiers : le soutien apporté par les aidants est régulier et multiforme, avec 6,3 tâches différentes accomplies en moyenne.

Le rôle d’aidant : quels impacts sur la vie privée et professionnelle ?

Les aidants sont partagés entre la satisfaction liée à l’aide, ressentie par 8 personnes sur 10, et les difficultés que représente ce rôle dans leur vie. Ainsi, près d’un tiers des aidants (27 %) jugent leur engagement « lourd » ou « très lourd ». Dans bien des cas, l’aide a un impact conséquent sur leur vie familiale (45 %), professionnelle (39 %), sur leur situation financière (47 %) voire même sur leur santé (53 %). Face au poids de l’aide, 6 aidants sur 10 affirment avoir déjà « craqué » et trois quarts d’entre eux (74 %) avoir besoin de répit pour souffler. L’épuisement est d’autant plus présent chez les femmes aidantes, globalement plus représentées dans les situations d’aide difficile (plus d’heures consacrées à l’aide, tâches plus lourdes…). Ainsi, 60 % des aidants vivant l’aide comme un fardeau « très lourd » sont des femmes. Enfin, 21 % des aidants souhaiteraient arrêter d’aider, un sentiment particulièrement présent chez les plus jeunes.

Des aidants qui ont besoin d’être informés et qui attendent des solutions

En 2020, 53 % des aidants se sentent mal informés sur leur rôle, un niveau qui ne décline pas depuis 10 ans. Ils connaissent encore très mal les solutions qui leur sont dédiées, du congé de proche aidant au droit au répit, et moins d’1 aidant sur 10 a déjà eu recours à l’un de ces dispositifs. Les aidants sont pourtant massivement en attente de solutions concrètes pour soulager leur quotidien et faciliter leur accès à un répit plus que nécessaire. Ils plébiscitent notamment la création d’une aide à domicile ponctuelle (93 %), les aides pour aménager le logement (93 %), la création d’établissements d’accueil temporaire (89 %) et la simplification des démarches pour y accéder.

Pour aider au mieux les aidants, la nouvelle plateforme d’information et d’orientation aveclesaidants.fr, lancé par la Macif en septembre dernier, aborde les enjeux des aidants – le répit, la précarité, la vie professionnelle – à travers des interviews d’experts et des conseils pratiques pour orienter les aidants dans leurs démarches : aides financières, soutien à domicile, solutions de répit…

A lire : l’intégralité de l’enquête Ipsos/Macif sur la situation des Aidants en France en 2020

COVID-19 : L’impact du confinement sur les aidants

Avec le confinement lié à l’épidémie de Covid-19, les aidants ont vu le poids pesant sur leurs épaules s’alourdir davantage. Pendant cette période, 72 % d’entre eux ont vu leur rôle se compliquer avec les mesures sanitaires. Le confinement a été synonyme d’isolement : fermeture des structures d’aide et d’accueil temporaire, difficultés pour obtenir de l’aide extérieure, renoncement à certains soins pour la personne aidée sont des situations vécues par près d’1 aidant sur 2. La situation a été d’autant plus difficile pour les aidants confinés avec leur proche, qui sont 60 % à s’être sentis dépassés par la situation. Le confinement a toutefois eu des effets positifs pour les aidants : 63 % d’entre eux pensent qu’il a permis à leur proche de prendre conscience de leur engagement.

A lire : l'intégralité de l'enquête sur les aidants et le confinement

La Macif pour les  aidants en 2020 donne accès aux « Garanties d’aides aux aidants » à plus de 4,2 millions de sociétaires Macif et leurs conjoints, sans surcoût

Depuis plus de 15 ans, la Macif a fait de la cause des aidants une priorité de son action, dans le cadre de son engagement fort et constant en faveur des publics fragiles. Il y a 10 ans, elle organisait les 1ers États Généraux des Aidants pour alerter les pouvoirs publics sur la situation des aidants. En 2013, elle intégrait des garanties aidants-aidés dans ses contrats Autonomie, puis dans ses contrats Garantie Santé en 2014. En 2017, elle co- fondait le Collectif Je t’Aide, une fédération d’associations qui œuvrent au niveau national et dans les territoires pour accompagner les aidants et les aidés.

En 2020, la Macif va plus loin en décidant d’intégrer sans surcoût ses garanties d’aides aux aidants dans son contrat Garantie Accident qui protège 4,2 millions de sociétaires.

Si un sociétaire Macif ou son conjoint se retrouve en situation d’aidant, ce qui arrive brutalement dans la majorité des cas, il aura automatiquement accès à un panel de prestations d’assistance telles que(2) :

  • Une aide aux démarches administratives
  • Un bilan de situation (statut, reconnaissance, législation),
  • Un bilan de son habitat (avec visite d’un ergothérapeute, suivi des travaux, aide à l’équipement téléassistance...),
  • Un relais en cas d’urgence (hospitalisation de plus de deux jours),
  • Une aide au répit et un accompagnement psychologique.

« Durement mis à l’épreuve par la crise de la Covid19, les 11 millions d’aidants en France agissent au quotidien. Malgré leur résilience et leur combativité, il est difficile pour eux de coupler vie personnelle, vie professionnelle et rôle d’aidant. Engagé depuis 15 ans sur ce sujet de société, le groupe Macif va aujourd’hui plus loin en élargissant l'accès à ses solutions dédiées aux aidants. Plus de 4 millions de nos sociétaires et leur famille, dans le cadre de leur contrat Garantie Accident, peuvent ainsi en bénéficier, gratuitement, lorsqu'ils sont aidants ou le deviennent. C’est le moment d’aider davantage les aidants, et de s’engager plus que jamais dans le temps des solutions ». Pascal Michard, Président du groupe Macif

(1) Données issues de l’enquête nationale IPSOS Aidants – 2020 pour la Macif

(2)Garanties accessibles à toute personne titulaire d’un contrat Garantie Accident ou à son conjoint, dans les conditions et limites fixées par l’assureur Macif.

Contacts Presse Macif

pagebuilder.section.title_description.spokespersons

Haut de page